Le siècle des lumières éteintes
  •  
EAN13
9782259194990
ISBN
978-2-259-19499-0
Éditeur
Plon
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
372
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
564 g
Code dewey
320.944
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le siècle des lumières éteintes

De

Plon

Indisponible

Ce livre est en stock chez 6 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
"Le XVIIIe siècle était, selon l'expression consacrée, le «siècle des Lumières». Le XXe, aujourd'hui écoulé, est celui au cours duquel ces belles lumières, qui éclairaient l'entendement humain depuis l'Antiquité et qui n'avaient jamais été aussi brillantes qu'au temps de Louis XV, sont devenues bien clignotantes, quand elles n'ont pas complètement disparu. Ayant pendant des dizaines d'années contemplé le monde afin de le décrire ou plutôt de le crayonner dans les journaux, j'ai pu constater l'extinction progressive des feux, ainsi que l'influence obscurantiste de la science et des techniques. Tout au long de son existence, l'humanité s'était principalement occupée de son esprit et de son âme. D'où la place que tenaient les lettres, les arts et la religion, instruments majeurs de la connaissance spirituelle. Soudain, au XXe siècle, l'humanité, pour la première fois de son existence, ne s'était plus intéressée qu'au corps, à sa commodité, à son bien-être, à la puissance ou à la vitesse que les objets ou les savoirs nouveaux pouvaient lui donner. Il s'en est suivi une curieuse retombée en enfance. Le monde, en un demi-siècle, s'est rempli de jouets. L'humanité infantile du IIIe millénaire a les insuffisances et les vices des enfants : crédulité, amoralité, lâcheté, ignorance, goût de la violence, esprit grégaire, etc. A la fin du siècle des Lumières, l'Europe parlait français, sachant ou sentant que cette langue était la plus apte à explorer l'inconnu. A la fin du siècle des Lumières éteintes, l'Europe jargonne un sabir américanoïde incapable (et d'ailleurs ne l'ambitionnant pas) d'exprimer autre chose que des besoins élémentaires et des idées convenues." J. D.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean Dutourd