Comment les pattes viennent au serpent, essai sur l'étonnante plasticité du vivant
EAN13
9782082102803
ISBN
978-2-08-210280-3
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
NBS
Nombre de pages
416
Dimensions
24 x 15,2 x 2,7 cm
Poids
515 g
Langue
français
Code dewey
572.838
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comment les pattes viennent au serpent

essai sur l'étonnante plasticité du vivant

De ,

Flammarion

Nbs

Offres

Qu'est-ce que la vie ? Cette question n'a jamais cessé de préoccuper, de susciter découvertes et débats. Mais les plus récentes avancées de la biologie contemporaine et l'émergence de nouvelles disciplines, telle l'Évo-Dévo, alliant les acquis de la biologie de l'évolution et de la biologie du développement, sont venues bouleverser et approfondir notre compréhension du vivant. À la lumière de ces derniers travaux, cet ouvrage montre comment la constitution du vivant se fonde, à toutes les échelles, sur une caractéristique fondamentale et transversale : la plasticité, condition nécessaire pour que la vie apparaisse, se maintienne et puisse évoluer. Nous découvrons ainsi cette étonnante capacité qu'ont certains composants à s'in-former (recevoir une forme) et à se dé-former, tout en gardant unité et cohérence. Pour montrer l'omniprésence de cette propriété et toute la fécondité du concept de plasticité, les auteurs convient le lecteur à un voyage au coeur des gènes, des génomes, des embryons, des organismes et des espèces, en s'appuyant sur les recherches en génétique, biologie moléculaire, biologie cellulaire, Évo-Dévo, embryologie, neurophysiologie. Et l'on comprend pourquoi les serpents n'ont pas de pattes, comment on peut faire pousser des dents aux poulets, pourquoi l'homme est si différent du chimpanzé, de la souris ou du poisson-zèbre, alors que leurs génomes sont très similaires... Cette traversée, enrichie par l'apport des modèles mathématiques et physiques, nous permet d'apprécier ce qui constitue une révolution conceptuelle, et nous conduit au seuil d'une nouvelle philosophie de la vie. La vie comme forme «libre d'elle-même», fluide et malléable, équilibre dynamique entre robustesse et vulnérabilité, résistance et fragilité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.